Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Graines d'anarchie...

Paupérisation... Exclusion... Violence...

Il faut voir en toute situation le bon coté des choses. Il y en a toujours un quelques soit le sujet.

Prenez la montée de la violence, elle est directement liée à la paupérisation de la population. Vous allez me dire que vu sous cet angle, il n’y a rien de très positif. Mais si vous partez de la fracture sociale «mise en lumière» par St Jacques de Chiraquie, là, ça prend une toute autre dimension. La fracture est belle et bien entrain de se réduire et pour un toubib, réduire une fracture est un acte très positif.

La comparaison ne s’arrête pas là, on peu même dire que réduire une fracture à l’aide de placébos relève de l’exploit (surtout en politique). Comme quoi...

Alors c’est vrai que la réduction de cette fracture ne se fait pas sans créer de nouveaux traumatismes.

Voir la pauvreté, l’exclusion et le lot de violences qu’elles trimballent avec elles nous arriver en pleine poire n’est pas très agréable et encore moins rassurant... 

Et pourtant, l’exclusion, l’insertion, le RMI, le RSA n’ont pas été créé pour les chiens. ces outils, ces mots clés étaient là pour cloisonner, pour éloigner, pour rassurer.

S’ils ne jouent plus ce rôle, s’ils ne jouent plus leur rôle c’est simplement parce que la fracture se réduit. J’ai presque envie de dire «enfin», la fracture se réduit.

Depuis 20 ans, moi qui vie dans l’exclusion, la marge comme j’ai l’habitude de dire pour gommer la violence du mot «Exclusion», depuis 20 ans j’espère cette réduction...

Pendant 20 ans j’ai cru que la fracture se réduirait par le «haut» et non par le bas comme nous le vivons aujourd’hui...

Pendant 20 ans j’ai lutté de toute mes forces pour réduire cette marge, pour la faire disparaitre...

J’ai échoué, je le constate tous les jours. Oui, j’ai échoué, mais le paradoxe est que malgré mon échec la marge disparaitra. Bientôt nous nous trouverons face à une nouvelle feuille à écrire, une feuille sans marge, une feuille ou tout sera alors possible.

La marge a faim, la marge n'en peu plus, la marge va bouffer la page, la marge a bouffée la page...

Je ne m’attendais pas à une telle surprise, à un tel renouveau... Pourtant cette perspective m’enchante (je sais, je suis cruel).

A bien y réfléchir c’est complètement logique. Les outils de la marge ont tous été créés pour rassurer les inclus en identifiant et en cloisonnant les exclus.

Mieux, ils ont même permis aux inclus de cristalliser leurs aigreurs sur ceux qui symbolisaient grâce à l’étiquetage préalable, la lie de la société...

J’avoue aimer ces contres pieds de l’histoire.

Plus nous excluons plus nous nous rapprochons de l’exclusion. Puisque plus nous excluons plus nous nous déshumanisons. Plus nous nous déshumanisons plus nous nous rapprochons de l’espèce animale. 

C’est clair là, non ?

 Des chiens nous sommes avec nous mêmes, des chiens nous devenons au regard du monde... En jargons d'inclu on appel aussi ça un retour sur investissements...

imgres-3.jpg

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article