Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Graines d'anarchie...

Macron… L’homme qui mit le feu à la France…

Macron… L’homme qui mit le feu à la France…

Tout avait pourtant si bien commencé.
Une ascension fulgurante.
Un beau gosse au le profil de gendre idéal.

Du sang neuf, du renouveau, du progrès. 

Un progressiste, un vrai, un pur, un dur. Les choses allaient enfin pouvoir changer.
Mais… Patatra.
Il n’aura suffit que quelques mois pour que l’illusion face place à la désillusion. Pour que l’espoir face place au désespoir. Pour que les chimères soient balayées, remisées, remballées, écartées, oubliées.

Macron, un progressiste ? 

Il est ou le progrès ?
Dans la réhabilitation de l’image du monarque républicain ?
Dans la régression sociale tout azimut ? 

Dans la réactivation de l’insulte et du mépris permanent des puissants pour le peuple ?
Dans l’esbroufe ? Dans sa pensée complexe qui n’est rien de plus qu’une fâcheuse tendance à péter plus haut que son cul et ainsi à prendre les gens pour des con ?
Oui, il est ou le progrès ?
Vous en voyez un vous ?

Moi je n’en vois aucun. Au mieux je vois un mauvais remake de la révolution bourgeoise d’après 1789 que les bourgeois ont gagnés puisque depuis ils règnent en maitre à la place du peuple en lui faisant croire que le souverain, c’est le peuple.
Plus de 200 ans de mensonges et de manipulations ça commence à peser.
Plus de 200 ans de spoliations, d’escroqueries en tout genre ça commence à représenter une sacré ardoise.
Macron, le jeune roquet des bourgeois. mis en place par eux et pour eux avec pour unique mission de pisser sur leur territoire pour bien en redéfinir et en élargir les contours. 

Il est peut être temps que le peuple français passe en mode « La maison ne fait plus de crédit ». Parce que du crédit, ce régime n’en a plus aucun.
Ca, Il le sent le Macron que c’est râpé pour sa pomme et c’est d’ailleurs pour ça qu’il s’énerve de plus en plus et de plus en plus souvent.
Il redevient l’enfant pourri gâté à qui on a piqué sa pelle et son sceau dans le bac à sable.
Il redevient cet enfant colérique fâché avec papa et maman puisqu’ils voyaient du mauvais oeil qu’il nique sa maitresse.
Il redevient ou plutôt, il se dévoile enfin.

Demain (12 septembre 2017) sera son premier test.
Aura t’il les nerfs assez solide pour ne pas déraper tout de suite ?
Son escapade à St Martin lui permettra sans aucun doute de mettre de la distance et d’être loin lui permettra surement d’en prendre un minimum. (Comme quoi, ce cyclone ne tombe pas mal pour tout le monde.).

Ce qui est sur, c’est que la manif du 23 septembre sera sanglante. Là, il va se lâcher l’ado pré-pubère colérique. Les fainéants, les cyniques et les extrêmes n’ont qu’à bien se tenir parce qu’il ne faut pas vouloir lui piquer son râteau à lui, c’est le sien. C’est lui le chef. C’est lui qui l’a gagné l’élection de 2017 avec ses 16% de réelle adhésion.

Pour ma part, j’espère que toute cette violence qu’il fera immanquablement déferler sur les gens leur fera comprendre un truc ultra simple.
Ce truc c’est : On ne négocie pas avec ces gens là. On ne prend même plus la peine de leur parler et de les écouter.
C’est nous qui produisons toute la richesse de ce pays. Sans nous ils ne sont rien. Sans nous ils ne font rien. Sans nous ils crèvent tous la dalle.
Il nous suffit donc d’arrêter de produire pour qu’ils disparaissent et s’arrêter ça veut dire grève générale illimité. Ca ne veut surtout pas dire manifestations puisqu’ils s’en servent toujours contre nous.
Alors on s’arrête et on reste chez soit. Ils ont beaucoup plus à perdre que nous puisqu’ils ont tout et que nous n’avons déjà plus rien.

#grèvegénéraleillimitée. 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article