Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Graines d'anarchie...

Macron, grand chantre des lapalissades…

Macron, grand chantre des lapalissades…

C’est bien et pour tout dire c’était couru d’avance. Comme je l’ai écrit dans mon article précédent, Macron ne réformera pas la France. Il est entrain, avec son équipe de bras cassés de prouver que quand on reste dans le cadre, ben on reste dans le cadre. C’est idiot je sais, mais comme c’est réaliste ça en devient en plus, risible.

Alors les autres, tous les autres ne feraient pas mieux puisque eux aussi sont et restent dans le cadre.

Aucun n’est prêt à faire le job et j’ai même tendance à penser que aucun ne peu faire le job puisque pour le faire il faut non pas sortir des clous, mais virer les clous.
C’est la base, le pré-requis.
Il faut envoyer bouler ce cadre qui nous enferme et ce cadre qui nous enferme il s’appel « constitution de la 5ème république ».
Voilà pourquoi il est impossible de réformer France, parce que la constitution verrouille tout. Elle a été écrite par des bourgeois pour protéger des bourgeois. Du coup, elle n’est pas faite pour protéger le peuple et rien en elle ne permet qu’elle puisse le protéger un jour. 

La bande à Macron nous en donne tous les jours la preuve avec sa fumeuse loi de moralisation.
Moraliser ? Impossible, puisque cette constitution en arrive à légaliser l’immoralité des pratiques en usage chez les bourgeois.
C’est basique comme une lapalissade et pourtant c’est la réalité.
Ca commence avec l’arnaque de la souveraineté du peuple et de la petite phrase du « La souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants… »  à l’article 3.

Ca continue avec le coup de « Election = démocratie » Depuis quand donner son droit de vote (donc son pouvoir de citoyen) à un tiers pour qu’il en use est un acte démocratique et citoyen ? 

Dans la vraie vie ça s’appel : sous-traiter, démissionner, abdiquer, capituler, déléguer. Et dans aucun des cas ça s’appel : assumer ou faire.

On peu ajouter à ça le comble du comble, la cerise sur le gâteau de l’irresponsabilité. J’ai nommé « le mandat non impératif ». Là nous touchons au sublime de la bêtise humaine.
Le français donne tout son pouvoir à un tiers rendu lui même irresponsable par son mandat. C’est magique, complètement débile, mais réellement magique. La magie réside dans le fait que l’on puisse être con à ce point.

Pour en finir avec cette petite mise en bouche sur ce sujet inépuisable il me reste à r’ajouter que quand vous prenez tout ça et que vous y r’ajoutez un système électoral qui rend possible l’élection de fausses majorités puisque la notion de rejet ou de refus des scrutins et de quorum d’exprimés est totalement absente, donc pas prise en compte, donc niée. Comme si le rejet ou le refus n’était pas une forme d’expression valide (allez dire ça aux femmes violées).

Je sais, la fin est un peu dure et pourtant, elle permet de fermer cette première boucle de cette constitution qu’il nous faut dégager puisqu’elle met très clairement en lumière le caractère totalement immorale (surtout quand elle légalise l’immoralité) de cette constitution. 

#grèvegénérale. 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article