Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Graines d'anarchie...

Le jour ou le fictif fut enfin reconnu légal…

Le jour ou le fictif fut enfin reconnu légal…

Merci monsieur Fillon, oui merci à vous d’avoir franchit avec autan d’aplomb toutes les limites du rubicon.
Cela faisait longtemps déjà que nous attendions ça. Qui serait l’élu, qui serait celui, qui serait le gars, qui dans un élan plein d’allégresse mettrait en pleine lumière le fondement tout entier de notre société.
Une merveille, un cadeau et comme il vient de vous j’oserai même, un cadeau du ciel.
La société du paraitre au dépend de l’être enfin révélée à elle même. 

Les plus impliqués, donc les plus informés d’entre nous, savions déjà que la nature même du mandat non impératif confié aux élus par la 5ème république, ne confèrent aucune responsabilité d’aucune sorte et que ce fait ouvre à toutes les dérives, à toutes les malversations.
Quand on vous signe un chèque en blanc sans aucun contrôle et sans aucun recours possible, qui serait assez fou de ne pas en profiter plein pot ?

Fillon en a fait profiter sa famille ? Il aurait eu tord de se gêner. La preuve, c’est légal.
Mais il ne s’agit que de la face émergé de l’iceberg. 

Le fond du problème c’est qu’un parlementaire qui dépend lui même d’un mandat le dédouanant de tout, puisse en toute légalité et en toute impunité jouir et faire jouir de l’argent du peuple à qui conque lui convient. S’il s’agissait d’un histoire de cul, nous parlerions là d’un véritable droit de cuissage.

La société du paraitre dans toute sa splendeur.
Il y suffit de paraitre respectable pour être respectable. Il y suffit d’y occuper une fonction respectable pour bénéficier du respect du à la fonction et donc être respectable.

C’est un peu normal que toutes les pourritures s’engouffrent dans la brèche.
En France, la respectabilité n’est pas lié à la vertu, elle est liée à la place que tu occupe.
Si tu occupe une fonction respectable, tu peu être la pire des crevures, tu es respectable de fait puisque la fiction que tu occupe l’est.

Pour une fois, j’ai le sentiment que tout le monde sera d’accord à ces constats.
Avouez que c’est pas vraiment des conditions idéales ou rêvés pour améliorer l’état du pays.

C’est pourtant bien à ce système et à ce régime que les électeurs s’apprêtent à redonner un nouveau quitus, des nouveaux chèques en blanc, des nouveaux mandats non impératif donc toujours pas contrôlés et toujours sans aucun recours possible…

L’adage dit « Dans le doute abstient toi », là il n’y a plus de doute possible. Il ne s’agit donc plus de s’abstenir, mais bien de boycotter.

De boycotter cette lie, cette engeance qui gangrène depuis trop longtemps notre société.
De boycotter ce régime, ce système qui les rend tous fous et qui ne laisse de place qu’aux pires des pires. 

#BoycottElections. 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article