Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Graines d'anarchie...

Je ne comprend pas ?

Je ne comprend pas ?

Je ne comprend pas ceux qui continuent à croire dans les bonimenteurs du régime représentatif ?
Je ne comprend pas qu’ils puissent encore leur donner du crédit ?
Je ne comprend pas qu’ils puissent encore écouter, lire et défendre les conneries qu’ils balancent pour se faire élire ?
Je ne comprend pas qu’ils puissent encore y croire ?
Je ne comprend pas qu’ils puissent encore se déplacer dans leurs meetings, comme jadis leurs aïeux allaient à la messe ?
Je ne comprend pas qu’ils continuent à les servir, à coller leurs affiches, à faire leur promotion ?

Je ne comprend pas l’inertie des journalistes à changer de registre, à changer de focale, à changer de discours ?
Je ne comprend pas le silence complice dont ils font tous preuve sur le rejet déjà massif de la société civile ? Il est pourtant très lisible, très visible même. Ils préfèrent le glisser sous le tapis en le nommant « désintérêt » alors qu’il est tout le contraire. C’est la prise de conscience de l’inutilité de l’élection qui pousse les gens à ne plus élire, pas le désintérêt. Si l’élection avait prouvée son utilité, les gens s’en serviraient. Parce qu’on ne rejette pas une chose qui est utile.

Je ne comprend pas ce besoin de se soumettre à un tiers souverain que l’on nomme « élu » ?
Je ne comprend pas cette absence totale de confiance en soit qui offre aux pires tous les moyens de gouverner ?
Je ne comprend pas ce déni de responsabilité dont font peuvent tous les électeurs en glissant leur bulletin dans une urne, pour confier des mandats non impératif et non révocable (donc totalement déresponsabilisant) à des incompétents souvent repris de justice et encore plus souvent corrompus jusqu’à l’os par la toute puissance de l’argent et des lobbies ?

Je ne comprend pas ce combat qu’ils mènent tous (électeurs, partis et médias) contre la seule position réellement responsable, éthique et morale et tenable qu’est le Boycott des urnes (l’abstention) ?
Pourtant l’équation est simple, simplissime même. 

Sans nous ils ne sont rien. C’est notre présence et notre soutien qui fait d’eux ce qu’ils sont. 

Nous en détourner c’est les réduire à ce qu’ils sont réellement. Rien, le néant. Et c’est là, la seule vraie place qui leur convient. 

En fait, en me relisant je me dis que je ne comprend pas l'absurde... 

#BoycottElections.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article