Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Graines d'anarchie...

Ils ne sont plus dans le discours, ils sont dans la vocifération…

Ils ne sont plus dans le discours, ils sont dans la vocifération…

Regardez bien les candidats « messianique » à la présidence de la raie publique. 

Regardez les quand ils montent à la tribune pour y vendre leurs soupes spéciale gogos.
Ils se rêvent et se voudraient tribun et comme ils n’ont ni la taille, ni le charisme, ni le talent nécessaire, ils se transforme tous en vociférateurs de pacotille.
C’est paradoxale, mais le seul qui réussira à sortir son épingle du jeu c’est Mélenchon. Lui il a une campagne d’avance dans ce registre et du coup il a une avance certaine en matière de pratique, donc de maitrise.
Non que sa soupe à lui soit plus crédible que celle des autres. Juste qu’étant meilleur bonimenteur à l’arrivée, c’est lui qui restera le plus audible.

Je dois vous dire que le spectacle qui nous est donné me captive. Je ne dis pas qu’il me passionne, il me captive. C’est une vraie mine en matière d’analyse sociologique voir même anthropologique. 
Les militants, les sympathisants comme il est l’usage de les nommer et que moi j’appel les ravis de la crèche ont basculé en mode tribal.
Nous ne somme plus dans le partisanisme, toutes les frontières de la retenue et de la décence sont déjà tombé. Comme si l’indécence des candidats avait fait tâche d’huile, comme si elle s’était répandue sur tout, salissant, souillant même les plus petites parcelles de dignité, d’objectivité, de bon sens.
Cet élection prend des allures de guerre civil, bien plus que des allures de combat d’opinion.

L’histoire ne dit pas si c’est la raréfaction des ravis de la crèche qui les mets dans cet état ? 

Nous connaissons la passivité des espèces animales que nous avons déjà exterminé. 

Mais là, pour cette espèce, celle des hommes soumis, celle des larbins, celle des assistés, celle des illettrés politique. En d’autres termes celle des électeurs, nous n’avons aucune antériorité pour établir un étalon fiable.
Il serait compréhensible que ce constat de disparition imminente crée chez les futurs disparus ces réactions annonciatrices de grandes violence. L’absence de demi-mesure et de retenue plaidant pour cette option.   

Il est également possible que ce soit cette fâcheuse tendance au transfert qui en soit la cause ?
Ne dit on pas « Dis moi qui tu fréquente et je te dirais qui tu es ». et là ça devient tout de suite beaucoup plus lisible.
Toutes les tribunes étant tenues par des médiocres (pour les moins pire), il devient naturelle que les assemblées qui se prosternent à leurs pieds (et là c’est bien plus qu’une image, tribune oblige), ne soient constituées que de médiocres.

C’est plus que plausible puisque dans tous les cas, seuls les ravis de la crèche se sentent appelés par les bonimenteurs de la mascarade démocratique d’un régime qui ne l’est pas.

Alors c’est toujours rigolo même si sur le moment ça peu impressionner. Mais une grande messe de 15 000 gogos qui communient avec leur idole, c’est juste 15 000 gogos à coté de la plaque. Et même en additionnant les dates de grandes messes et d’en faire 50 en 5 mois, ça ne fera jamais plus qu’une toute petite minorité au regard des 45 millions d’inscrits sur les listes électorales. 

#BoycottElections.  

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article