Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Graines d'anarchie...

Les riches sont riches parce que le peuple se soumet…

Les riches sont riches parce que le peuple se soumet…

J’entend déjà les « on a pas le choix ». 

Si, on a le choix, on a toujours le choix.
Le choix nait de la compétence et de l’expérience. Sans la compétence et l’expérience des autres le riche n’est rien, il ne fait rien, il ne produit rien, il ne gagne rien. Mieux, il n’existe pas.

Il ne s’agit pas de se battre contre, et s’agit de sortir du « pour » et de rentrer dans « l’avec ».

Le climat entretenu (précieusement) par le système est construit sur le « pour ». « Travailler pour », « produire pour ».
Ce climat permet de maintenir actif le mythe de l’achat. Achat d’une force de travail, achat d’une main d’oeuvre, achat d’une productivité, achat d’une compétitivité. 

La réalité (celle qui est niée par tous) est toute autre. C’est la compétence et l’expérience qui créent la qualité, l’innovation, la valeur ajoutée. 

Sans ces éléments la productivité et la compétitivité ne sont rien, ne servent à rien, ne débouche sur rien. 

Un professionnel digne de ce nom ne vend pas sa compétence et son expérience. Au mieux il en fait profiter un tiers (et c’est là que tout se joue). Ce tiers est celui qui ne détient ni l’un ni l’autre, ou qui pour se développer ne peut plus être au four et au moulin. 

Le rapport de force est donc inverse à celui prôné par le système.
Il est malhonnête de parler de demandeurs d’emplois alors que le marché du travail repose à 100% sur les besoins de compétences et d’expériences. 

Si chômeurs il y a c’est simplement parce que, fort de son impéritie, le système est incapable de prévoir les besoins réel du marché du travail.
Il (le système) est donc seul responsable de la déshérence des individus laissés sans solutions (les chômeurs).

Voilà pourquoi il est inutile de se battre contre les riches. Ils ont l’intelligence de tirer profit (c’est, je le rappel leur unique vocation) des lacunes et de l’impéritie du système.   

 

Les prémices de la solution résident dans notre aptitude à sortir du « pour » pour rentrer dans le « avec ».
Le « avec » c’est être capable de dire :

« Que veut tu faire ? Dit moi le pour que je sache si cela m’intéresse ».   

« De quoi as tu besoin ? dit moi le et je te dirais si je sais faire ». 

« Combien de temps prévois tu d’y consacrer ? Dit moi et je te dirais si je suis prêt à prendre ce temp sur mon temp » .
« A combien évalue tu ma participation à cette chose que tu veux que je réalise ? J’ai besoin de le savoir pour décider si tu évalue mon temp de vie dédié (donc ponctionné sur ma vraie vie) à sa juste valeur». 

L’important étant d’inverser, donc de rétablir le rapport de force tel qu’il devrait l’être depuis toujours. 

Le NAIRU défini que pour la France, le chantage et la peur du chômage se situe à 10% de chômeurs.
Pourtant le NAIRU n’est qu’un indicateur économique qui permet de contenir l’inflation.
Le pire c’est qu’un simple indicateur puisse ainsi dicter sa loi et lui soumettre une planète toute entière. 

Je ne sais pas si vous arrivez ou arriverez à prendre la mesure de l’arnaque ? 

Vos vies calculées et indexées par une vulgaire équation mathématique.
Ma conclusion tiens en un seul mot « Pathétique ». 

Ceci dit, rappelez vous que là ou nul n'obéit, nul ne commande… 

Et que là ou nul ne commande, nul ne se soumet. 

Les riches sont riches parce que le peuple se soumet…

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article